Les poils, le tourisme et le café turc

 

Voyage Turquie tourisme moustache

© alex.pin - Fotolia.com

 

 

En 2012, 35 millions de visiteurs ont foulé le sol turc à la découverte d’Istanbul, du Bosphore, la mosquée Sainte Sophie, les souks, les sources de Pamukkale, le café turc ou encore les loukoums.

Autant de raisons qui font le charme de la Turquie. Toutefois, ce ne sont pas les seules motivations des touristes. En effet, le pays est devenu un spécialiste de la moustache. Etrange domaine d’expertise me direz vous ? Et bien non, la Turquie a fait de l’implantation pileuse sa spécialité !

 

 

« Un homme sans moustache est comme une maison sans balcon »

Alors que dans de nombreux pays occidentaux, on fait la chasse aux poils, c’est l’inverse en Orient où la pilosité des hommes est un signe de virilité, de sagesse et de maturité. De nombreuses personnes du Moyen-Orient viennent donc à présent en Turquie à la recherche d’un chirurgien esthétique pour des implants de moustache.  Une marque de puissance et aussi un moyen pour se donner davantage de prestance, de crédibilité et de charisme, la moustache attire c’est un fait indéniable et il n’est pas donné à tout le monde d’en avoir une bien fournie !

 

Turquie Istanbul séjour

© MasterLu - Fotolia.com

Un nouveau tourisme

Rien que dans la capitale Turque, on dénombre environ 250 cabinets offrant leur service dans la greffe de poils. Des chirurgiens habitués aux greffes capillaires ont donc changé leur fusil d’épaule en étendant leur domaine d’expertise dans la pilosité faciale. Le marché est bien présent, ce qui explique la recrudescence de cabinets. Une concurrence qui incite les acteurs du marché à proposer des offres packagées innovantes en partenariat avec des agences de voyage comme par exemple des formules : Opération + Hébergement + Transfert aéroport. Sans compter que les praticiens turcs sont bien moins chers que leurs homologues occidentaux avec des prix à partir de 2 000 € pour certains.

Certains chirurgiens évoquent entre 50 et 60 interventions par mois. Des opérations qui impliquent des prélèvements sur une partie du corps puis une implantation au niveau de la moustache et même de la barbe. Le profil type du patient ressemblerait d’après les différents témoignages des médecins à des hommes originaires du Moyen Orient ayant entre 30 et 50 ans.

 

L’influence des médias

D’après le Docteur Selahattin Tulunay, la popularité de la moustache s’explique en partie par les nombreuses séries télévisées turques diffusées dans les pays arabes et par des célébrités souvent prises en exemple par les patients pour illustrer le résultat escompté.

La Turquie mise énormément sur le tourisme à en voir par les offres de séjours plus alléchantes les unes que les autres et la profession médicale prévoit, elle de son côté, une croissance considérable de touristes à la recherche de la moustache parfaite.

 

Un pays aux multiples facettes

Cette zone entre l’Orient et l’Occident a de nombreux atouts touristiques en main. Outre la greffe capillaire, la Turquie propose un large choix d’activités et des paysages très variés. Les accros de la montagne peuvent dévaler les pistes de ski dans le massif d’Erciyas ou encore en Anatolie de l’Ouest pour un tourisme sportif. La région de la Cappadoce propose en revanche un tourisme plus culturel. Les amoureux de la mer ne seront pas déçus avec la mer Egée, la mer Noire et la Méditerranée et pour les plus fêtards, il est conseillé de se rendre à Marmaris ou encore Bodrum.

Et vous pourquoi irez-vous en Turquie ?

Pamukkale Turquie tourisme voyage

© Ghislaine Ristou

Une réponse à to “Les poils, le tourisme et le café turc”

  • gigi michel dit :

    Excellent, la chasse au poil est ouverte…. bien sûr il ne s’agit pas d’épilation mais bien d’implantation.
    Je ne recommanderai pas la Turquie pour une implantation puisqu’aussi bien je suis une femme, mais pour la découverte de ce pays. Ses paysages, la gentillesse de ses habitants, les loukoums etc…..

Laisser un commentaire

Journal