Le vin et le tourisme font bon ménage …

oenotourisme

 

La France est encore aujourd’hui un des pays les plus visités au monde. L’hexagone ne serait sans doute pas aussi populaire sans ses exploitations viticoles. Il faut savoir que la France a retrouvé sa position de premier producteur mondial de vin en 2010 et la production française s’estime à 419 millions de caisses.

Le vin dans tous ses états
C’est dans ce contexte plutôt réjouissant que j’ai souhaité abordé une autre forme de tourisme : l’oenotourisme. Pas si nouveau que ça me direz vous ! En effet, les visites des caves et vignerons existent depuis des décennies. Cependant, depuis quelques années, l’oenotourisme bat son plein et de plus en plus de professionnels du secteur s’y intéressent.

 

Mais de quoi s’agit-il exactement ? L’oenotourisme repose sur la découverte des régions viticoles et leurs productions. Il s’agit donc pour les touristes de visiter des vignobles, des caves et des musées mais également de découvrir les techniques de fabrication des vins, le patrimoine historique et culturel de la région et la gastronomie. De plus, d’autres activités viennent s’ajouter à celles-ci tels que les randonnées et promenades, les survols des lieux en avions ou encore les nombreuses rencontres avec des viticulteurs. Un tourisme enrichissant à tout point de vue pour les amateurs de vins.

 

Toutes les régions s’y mettent !
Champenoise

 

Ainsi, de nombreux événements voient le jour dans diverses régions de France à l’initiative des producteurs eux-mêmes, des professionnels du tourisme ou encore des élus régionaux. Des opérations liées au vin sont de plus en plus fréquentes. C’est le cas par exemple dans la capitale du champagne à Epernay où ont lieu depuis quelques années des événements autour de son patrimoine culturel comme la célèbre Champenoise, une course sportive à travers les vignobles qui a rassemblé cette année au mois de mai plus de 2200 participants.

 

 

Des opérations marketing qui attirent

Par ailleurs, le week-end de la Pentecôte a été l’occasion pour 550 exploitations viticoles d’ouvrir ses portes au grand public à travers des aires de pique-nique improvisées. Une opportunité pour les vignerons indépendants de partager leur savoir avec les touristes. Cette opération s’est avérée payante pour ces professionnels qui, grâce à leur visite gratuite de leurs exploitations, ont vu repartir des visiteurs avec de nombreuses bouteilles. De plus, en Bourgogne, la région avait mis en place un rallye particulier au mois de juin : « le rallye de l’Escargot des vins de Bourgogne ». Un week-end dégustation pour les visiteurs, agrémenté de divers jeux et quizz sur la région et le vin. La région s’est fortement impliquée dans cette opération et les partenaires restaurateurs étaient au rendez-vous. Quant à la ville de Narbonne, elle étudie depuis plusieurs années la création d’un festival pour mettre à l’honneur les différents professionnels de l’oenotourisme. Ce projet devrait voir le jour à l’automne prochain et permettrait à Narbonne d’obtenir le titre de « Capitale des vins du Sud de la France ». Une opération, qui si elle fonctionne, sera déployée sur l’ensemble des départements de la région Languedoc-Roussillon. L’objectif d’un tel programme est de promouvoir les activités viticoles de la région et tout ce qui s’y rapporte (tourisme, patrimoine, culture).

smartbox route des vins

 

Le marché des coffrets cadeaux

L’oenotourisme plaît de plus en plus et les distributeurs de box (Smartbox, Wonderbox et autres) l’ont compris et proposent différentes formules. Wonderbox, par exemple, avec son coffret « Plaisirs en duo », vous offre des dégustations de vins ou encore des stages d’œnologie. Son concurrent Smartbox a lancé un coffret « Séjour Route des Vins » qui inclut généralement l’hébergement, la visite d’un domaine et une dégustation (les activités sont susceptibles de changer selon les lieux choisis).

 

Les événements autour du vin semblent donc fleurir sur le territoire français et les chambres d’hôtes environnantes s’allient aux professionnels du milieu viticole pour proposer aux touristes différents packages incluant l’hébergement, les visites et dégustations comme c’est le cas sur de nombreux sites des offices du tourisme.

L’oenotourisme séduit de plus en plus, alors à l’approche des fêtes, quoi de mieux que de dénicher un séjour atypique mêlant culture, plaisir et gastronomie pour les amateurs de vins !

 

Laisser un commentaire

Journal