Expédition Marketing en Inde

Saris Inde voyage

Quel vaste pays que l’Inde. Et oui, c’est à peu près 6 fois la France. Après avoir passé quelques semaines en Inde cet été, j’ai décidé de vous faire partager cette expérience d’un point de vue marketing bien évidemment !

Avec plus d’un milliards d’habitants dont plus de la moitié a moins de 25 ans, on imagine facilement le potentiel de croissance de ce pays qui navigue toujours entre modernisme et tradition.

 

Un artisanat loin d’avoir disparu

Inde voyage marketing

 

L’Inde et ses différentes régions regorgent de multiples facettes. La culture de ce pays est tellement vaste que l’on a tendance à s’y perdre. Chaque région a ses propres coutumes, il y a des milliers de divinités, les vêtements traditionnels varient d’une zone géographique à l’autre mais aussi les langues. En effet, l’Hindi et l’Anglais sont les deux langues les plus répandues mais il existe plus d’une vingtaine d’autres langues.

 

Quant à l’artisanat local, il est aussi très riche, on peut citer entre autre : la fabrication de Saris, les tissus, les marchands de pierres précieuses (et semi-précieuses parfois mais bon ce n’est pas l’objet de cet article), les tailleurs de pierre et j’en passe.

Ce qui m’a le plus interpellé, et ce, dans les trois régions que j’ai pu visiter (Uttar Pradesh, Rajasthan, Tamil Nadu) : c’est le nombre incalculable de marchands ambulants. Ces derniers disposent le plus souvent d’un léger chariot où il dispose leurs marchandises. Chacun a sa spécialité : bijoux, sirops, glaces, fruits, légumes, objets décoratifs ou encore un atelier couteaux aperçu dans la ville de Pushkar. Les marchands ambulants sont nombreux et la concurrence est rude. C’est pourquoi les rabatteurs sont aussi très présents et tentent de vous emmener vers telle ou telle boutique afin de récolter une faible commission.

Par ailleurs, il n’est pas rare de croiser des coiffeurs, barbiers de rue ou encore des pressing. Equipés de manière rudimentaire, ils proposent leurs services aux passants moyennant quelques roupies.

Le merchandising dans tous ses états

Outre ces commerces mobiles de proximité, les Indiens ont une façon de faire assez surprenante en terme de merchandising. Prenons l’exemple de Delhi et la rue « Main Bazar ».

Inde commerce voyageCette dernière compte de nombreuses boutiques de vêtements, de chaussures et autres bric à brac. Pour se démarquer  et pour attirer la clientèle, de nombreux vendeurs mettent en évidence toutes leurs marchandises de manière très originale et je dis bien « toutes ».Un vendeur de chaussures suspend ainsi une centaine de paires de chaussures ou encore un magasin de fripes qui utilise le même procédé et présentent sur plusieurs étages ses vêtements. Et tout ceci à l’air libre et non derrière une vitrine, et ce, malgré le soleil perçant qui a tendance à décolorer les marchandises. J’ai pu retrouver le même type d’étalage dans la plupart des lieux visités comme par exemple à Pondichery (ou devrais-je dire Puducherry). Le principe est similaire et l’objectif reste assez simple : attirer l’œil des passants et surtout tenter les clients avec un vaste de choix de produits. Sans oublier que la plupart de ces vendeurs ont souvent des points de vente à l’espace très réduit et peu de mobilier adéquat, il est donc évident pour eux d’utiliser la rue comme vitrine artisanal et d’étaler ainsi davantage de marchandises. Vous seriez surpris du nombre d’objets entassés dans certaines « boutiques » disposant de moins de 3m2 de surface !

Merchandising Inde

L’Occident ancré dans les mœurs

Ces descriptions vous surprennent peut être, si l’on s’attache à parler de marketing. Mais il est bel et bien question de cela. L’importance croissante du tourisme sur le territoire Indien a progressivement changé les mœurs mais aussi la consommation de ses habitants. Tout d’abord, des restaurants du monde entier ont ouvert et se sont développés. De plus, de nombreux restaurants proposent aujourd’hui une cuisine très variée avec des plats indiens mais aussi des plats chinois, italiens ou encore israéliens. A l’heure du petit-déjeuner, les pancakes ou crêpes se sont aussi répandus à une allure folle dans les villes touristiques. Toutefois, si vous souhaitez manger en présence de locaux, ce type de restaurant multicuisine est à proscrire. La plupart des clients restants des touristes souvent en mal de nourriture continentale ou alors à la recherche de plats moins épicés.

Les services en plein boom

Passons à présent à un autre domaine : celui du tertiaire, qui est de plus en plus présent en Inde. De fait, l’Inde est l’un des premiers exportateurs de services informatiques au niveau mondial et est devenu une place centrale en terme de nouvelles technologies. La main d’œuvre locale qualifiée est nombreuse et très flexible et il suffit de voir le nombre d’écoles dans ce domaine pour imaginer le potentiel non négligeable de l’Inde.

Vodafone Inde

 

Les télécommunications sont également une ressource importante en plein essor. En effet, le nombre de spots publicitaires pour la marque Reliance en est la preuve. Il faut savoir qu’aujourd’hui l’Inde a une très forte croissance de la téléphonie mobile. Ce phénomène s’explique à la fois par la population de cet immense pays et par la montée de la classe moyenne dans la société indienne. En effet, cette dernière représente plus de 300 millions d’individus et ne cesse d’augmenter. Ainsi, les utilisateurs de téléphones mobiles sont de plus en plus nombreux et les Indiens privilégient fortement ce mode de communication, pratique pour les longues distances. En mai 2009, l’Etat recensait ainsi plus de 298 millions d’abonnés mobile avec une large prédominance de l’enseigne Bharti Airtel.

 

Mais pourquoi réaliser une parenthèse sur le marché de la téléphonie mobile en Inde ? Tout simplement, parce que la communication et le marketing réalisés autour de ces produits sont largement visibles lorsque l’on se balade en Inde. Les panneaux publicitaires sont nombreux et les différentes chaînes télévisuelles en font régulièrement la promotion. Les stratégies marketing des différents opérateurs (Vodafone, Reliance, Aircel, Idea ou encore Bharti Airtel) se sont adaptées à la typologie de la clientèle et à leur pouvoir d’achat. Contrairement à la France, la norme n’est pas le forfait mais il s’agit davantage d’abonnements prépayés avec des recharges. Les Indiens payent ainsi ce qu’ils consomment et semblent préférer pour l’instant ce type de service « à la carte ».

Vous pouvez voir ci-dessous une des fameuses publicités d’un opérateur téléphonique indien où l’on retrouve à la fois l’Inde moderne et l’Inde traditionnelle :

Des enseignes internationales

Le potentiel économique de l’Inde a, par ailleurs, attiré de nombreux investisseurs et des firmes internationales. Ces dernières ont dû bien évidemment s’adapter au marché indien et quel marché ! Le cas le plus fragrant est celui de McDonald qui a dû remplacer le bœuf (et oui vache sacrée oblige) par du poulet, le Big Mac cédant sa place au Maharaja Mac. Les enseignes internationales s’implantent ainsi progressivement sur le territoire comme par exemple le fabricant de chaussure Bata, devenu le leader du marché. A Delhi, près de Connaught Place, de grands noms s’alignent les uns à la suite des autres sur cet immense rond point : Reebok, Nike, Levi’s et bien d’autres mais ces points de vente s’adressent à une cible clientèle étroite : les indiens au pouvoir d’achat élevé.

Bata, McDonald's Inde marques

On dit souvent que l’Inde intrigue par ses différentes spécificités culturelles mais l’Inde attire aussi de plus en plus d’enseignes qui y voient un réel potentiel de croissance et ce non plus uniquement d’un point de vue touristique mais véritablement en terme d’affaires.

4 réponses à to “Expédition Marketing en Inde”

Laisser un commentaire

Journal