E-tourisme : 5 astuces pour booster vos campagnes d’emailings

 

campagne emailing etourisme

Et non l’e-mailing n’est pas mort comme certains peuvent le dire ! En effet, on dénombre 126 milliards d’emailings routés en 2012 dans l’hexagone selon les chiffres de la SNCD pour un chiffre d’affaires généré de 94 millions d’euros. Les acteurs du tourisme utilisent régulièrement ce levier pour promouvoir des destinations, mettre en avant des séjours promotionnels ou encore pour mettre l’accent sur des nouveautés. En effet, ces supports marketing ont un intérêt crucial pour les marques qui n’hésitent pas à mettre en place des campagnes de ventes privées et de ventes dernières minutes pour encourager le client à acheter des vols pour telle ou telle compagnie ou encore un séjour hôtelier.

 

Cependant, toutes les campagnes d’emailing ne sont pas des succès, il faut avant tout respecter quelques règles pour optimiser au mieux sa campagne marketing. Voici donc quelques conseils pour éviter la chute et surtout pour espérer un retour sur investissement pertinent !

 

1. Un bon mix entre texte et image

 

Pour un affichage optimal de votre emailing, choisissez un bon équilibre entre le texte et les images. De cette manière, le contenu de l’emailing aura plus de chance d’être lisible et visible par le destinataire en fonction des différents types de messagerie du marché. De plus, privilégier un maximum de texte a également l’avantage de passer les filtres anti-spams. Effectivement il est important de ne pas surcharger l’emailing de visuels sans quoi l’opération peut rapidement devenir quasi-inutile surtout si l’emailing arrive dans les spams des messageries des destinataires. Pour vous donner une idée de ratio à respecter pour une meilleure délivrabilité, rappelez vous qu’il ne faut pas dépasser 40% d’images dans un emailing et miser sur au moins 60% de texte. Sinon c’est à vos risques et périls …

En ce qui concerne le texte, méfiez vous de certains termes souvent considérés comme des spams par exemple : gratuit, casino, gagner de l’argent, promotions. N’abusez pas de ces mots clés alléchants parfois mais dangereux. Trouvez un objet de l’email plus accrocheur et moins risqué.

 

2. Cibler et personnaliser

 

Mener une campagne d’emailing n’est pas simple. Il faut en amont réfléchir aux objectifs visés et à la cible de clientèle visée. Mieux vaut privilégier un petit fichier clients à fort potentiel plutôt que d’envoyer l’emailing à des milliers de prospects peu qualifiés.

Par ailleurs, un message personnalisé pour le public choisi peut également être utile pour générer un taux de clics conséquent. Soignez donc votre objet comme nous le disions précédemment, il faut interpeler le lecteur et lui donner envie d’aller plus loin. Qui dit objet de mail pertinent et accrocheur dit un meilleur taux d’ouverture !

Enfin, il est indispensable d’analyser les résultats de vos campagnes pour mieux identifier vos prospects et pour améliorer vos prochaines opérations d’e-mails, soyez attentifs au taux d’ouverture, au taux de clics, aux zones chaudes / froides et aux désabonnements induits. 

bouton call to action emailing

Emailing VeryChic

 

3. Miser sur des boutons « Call to action »

 

Un email à but commercial doit respecter quelques règles pour être efficaces comme l’insertion de boutons d’action simples. En effet, l’internaute doit pouvoir rapidement obtenir davantage d’informations ou même acheter le produit ou service présenté. Les boutons choisis doivent être parlant pour le consommateur, ils doivent être explicites et visibles. Il peut être intéressant d’optimiser ces boutons et de tester des variantes à ces derniers afin d’analyser les réactions des internautes et l’évolution du taux de clics. Pour cela, faites le test sur des campagnes d’e-mails à peu près semblables.

 

4. Prévoir une landing page efficace

 

Tout d’abord, prévoyez une page HTML affichant l’emailing créé et ajoutez un lien en bas de celui-ci comme par exemple « Si vous ne parvenez pas à lire ce message, cliquez ici pour voir sa version en ligne ». Ce procédé permettra à certains internautes de pouvoir visualiser correctement le message transmis si leur système de messagerie l’a bloqué.

De plus, il peut être utile de créer une landing page spécifique, c’est à dire une page de destination présentant plus en détail l’offre de l’email. Cette page de destination doit être cohérente avec le message envoyé dans l’emailing afin d’inspirer confiance à l’internaute et une charte graphique similaire peut être utile pour ne pas perdre l’internaute. Un tel procédé est aussi utile si le destinataire navigue sur un terminal mobile pour ouvrir ses emails. En effet, une page adaptée aura plus d’impacts pour l’internaute / mobinautes que s’il avait atterri sur un site web classique non adapté aux appareils mobiles.

 

5. Fréquence et jour d’envoi

emailing planning envoi etourisme

©expedition-marketing.fr

Dernier point et non des moindres, élaborer un planning précis des emailings prévus afin d’avoir une vision panoramique des prochaines opérations.

Difficile de dire quel jour est le plus propice aux envois d’un emailing. Toutefois, selon la cible visée, on peut dire qu’il y a certains jours et horaires à éviter. Par exemple, si vous destinez votre message à un public BtoB, le lundi matin peut être risqué car nombreux sont ceux à faire du tri dans leur boîte de réception en début de semaine pour supprimer les mails publicitaires. De plus, envoyez votre campagne dans la matinée ou dans l’après-midi en semaine de préférence plutôt que pendant la pause déjeuner.

Pour une cible BtoC, optez davantage pour les heures en dehors des temps de travail et en fonction du public visé comme par exemple le week-end ou en début de soirée la semaine.

Cependant, il n’y a pas de théorie exacte quant aux heures et jours d’envois idéals, l’analyse régulière de vos campagnes vous permettront d’optimiser vos prochaines opérations marketing.

 

Si vous êtes un hôtelier ou bien un acteur du voyage, ne négligez pas ce support de communication, il peut vous permettre de générer des ventes et un trafic supplémentaire qualifié sur votre site internet. Pour finir voici quelques statistiques de l’emailing dans le domaine du tourisme au premier semestre 2012 d’après des données de l’Experian Marketing Services : le taux d’ouverture s’élèvait à 18%, le taux de clic à 3,81% et on estime un taux de réactivité qui atteint les 20,56%. Alors, n’hésitez plus, testez l’emailing !

 

2 réponses à to “E-tourisme : 5 astuces pour booster vos campagnes d’emailings”

Laisser un commentaire

Journal